Lutte contre la douleur

LA DOULEUR N’EST PAS UNE FATALITE… 

 

 

Lutte contre la douleur- Référence

  

• Article L.1110-5 du Code de la santé publique « …toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée… »
• Programme de lutte contre la douleur 2006-2010. Ce programme s'inscrit dans la politique d'amélioration de la qualité des soins dispensés aux malades. 

 

 
L'Equipe Mobile de Soins Palliatifs s'est investie contre la douleur en se référant sur le plan d'amélioration de la prise en charge de la douleur 2006-2010 du Ministère de la Santé et des Solidarités qui repose sur quatre axes:

- L'Amélioration de la prise en charge des personnes les plus vulnérables(enfants, personnes âgées en fin de vie)

- La Formation renforcée des professionnels de santé

- Une meilleure utilisation des traitements médicamenteux et des méthodes non pharmacologiques

- La structuration de la filière des soins 

Les moyens d'évaluation de la douleur:

 

Le personnel soignant a des moyens d'évaluation de la douleur pour les personnes communicantes et non communicantes.

 

Cette évaluation est réajustée tout le long du parcours hospitalier du patient grâce aux outils mis en place dans le dossier patient informatisé (diagramme de soins, évaluation de la douleur, surveillance des traitements).

Soulager la douleur, c'est possible...

 

Les médecins mettent en oeuvre les moyens en fonction de la nature et de l'intensité de la douleur pour améliorer le confort et le bien-être.

 

Tout le personnel est sensible à soulager la douleur et pour cela, il existe des référents douleur dans chaque service coordonnés par l'Equipe Mobile de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Denain

 

L'Equipe Mobile de Soins  Palliatifs a obtenu un prix par la Fondation de France en ce qui concerne l'action de lutte contre la douleur de la personne âgée hospitalisée qui a permis l'acquisition de matelas anti-escarres de très haut de gamme.